• Image
Vendre ou louer pour un meilleur investissement immobilier?
28/08/2020
Dans l’imaginaire collectif, mettre un bien en location est un investissement plus rentable. Qu’il s’agisse d’une maison principale que l’on quitte pour déménagement, une maison héritée, ou d’un appartement acheté en vue d’un investissement locatif… on préfère souvent louer. Et pourtant ! Dans chaque situation, la vente du bien peut être une meilleure solution. Découvrez les raisons de proposer votre habitation à la vente !

Vendre son bien immobilier principal

Vous vivez dans une maison dont vous êtes le propriétaire, mais vous décidez de déménager. Dans ce cas, deux options s’offrent à vous : vendre ou louer votre bien immobilier principal. Cette décision se fait en général en fonction de vos possibilités financières. Dans cette situation, la plupart des gens ont besoin de vendre leur bien pour pouvoir financer le nouveau. Si, en revanche, vous possédez assez de capital, vous envisagez certainement de le louer afin de vous créer un patrimoine immobilier.
Si cette deuxième solution paraît plus intéressante, la vente possède également certains avantages !
Premièrement, sachez que si vous optez pour la vente, la plus-value que vous réalisez n’est pas imposable. Lorsque vous louez un bien, celle-ci l’est ! La location est considérée comme un investissement locatif, vous payez donc un pourcentage calculé à partir du prix d’achat.
De plus, si vous achetez un bien de moins de 7 ans ou de plus de 60 ans, vous bénéficierez d’un amortissement fiscal avantageux (pour une habitation neuve, il peut s’élever jusqu’à 6 %) et à partir d’une base plus conséquente (à partir du prix du bien racheté et non du prix d’acquisition initial). Vous ferez ainsi des économies d’impôts.
Finalement, que vous bénéficiiez, ou non, d’un capital financier important, la meilleure solution reste de vendre. Investir dans un nouveau logement vous permet effectivement d’augmenter vos bénéfices grâce à un impact fiscal moindre.

Vendre pour investir

Vous désirez investir dans l’immobilier ? Vous pensez certainement que la location est la solution la plus rentable. Mais pas forcément ! Pour une rentabilité nette plus importante, pensez à vendre.
Tout d’abord, comme nous l’avons déjà dit, investir dans des biens neufs ou de plus de 60 ans vous permet de profiter d’un taux d’amortissement fiscal plus avantageux et sur base du prix de rachat. Prenons un exemple ; si vous achetez un bien neuf d’une valeur de 400.00 euros, vous aurez droit à 15.600 euros d’amortissement fiscal annuellement, et ce, pendant 6 ans. En revanche, si le même bien a plus de 7 ans, l’amortissement ne s’élèvera qu’à 3.683 euros. Grâce à l’arbitrage, vous profitez d’un amortissement 4 fois plus grand, ce qui aura également une conséquence sur votre imposition !
Par ailleurs, si vous possédez votre bien depuis plus de 2 ans, vous pouvez profiter d’une fiscalité assez attrayante. Différentes mesures de tempéraments sont, en effet, possibles (réévaluation du prix d’acquisition, abattement ordinaire…). Votre taux d’imposition sur les plus-values de cession est également plus bas.
De plus, vendre son bien vous permet d’obtenir une plus-value immobilière et par conséquent, de profiter de fonds propres plus importants. En tant qu’investisseur, vous pouvez alors multiplier vos investissements. Le retour sur investissement sera alors plus conséquent. Le seul inconvénient, c’est que vous serez plus exposé aux fluctuations du marché.
Enfin, dans le cas où votre locataire quitte votre bien, vous devez envisager la vente. Proposer un bien libre à la vente permet une revalorisation grâce à la possibilité d’un ajustement immédiat du loyer ou de la disponibilité rapide de l’habitation.

Vendre après un héritage

Vous avez malheureusement subi une perte et devenez le propriétaire héritier d’un bien immobilier. En plus de tous les avantages cités pour l’investisseur immobilier, les héritiers ont aussi droit à d’autres abattements.
Le bien dont vous héritez était l’habitation principale de vos parents ? Alors, vous pouvez prétendre à un abattement de 75.000 euros par rapport aux conditions applicables sur l’imposition de la plus-value de cession. Si on ajoute la réévaluation et le cumul possible de l’abattement, la fiscalité peut être égale à zéro.

En bref, dans tous les cas, vendre un bien offre la possibilité de racheter une habitation avec un potentiel de rentabilité plus important et celle de le revaloriser lors de sa revente. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !